Se tricoter du temps en famille

 

Avec l’école qui est recommencée, mes enfants se font de nouveau demander « Tu n’es pas à l’école aujourd’hui? ». Ils répondent simplement « Nous c’est différent, on fait l’école à la maison. ».

Les réactions sont toujours un moment unique. Ça déstabilise une réponse pareille de la part d’un.e enfant ! Je suis toujours étonnée du nombre d’encouragements, de « J’aurais tellement aimé ça ! » ou de « Vous êtes chanceux ! » que l’on reçoit !

Mais lorsque nous, les parents, développons un peu, exit la magie. Avec nos trois marmots, l’école à la maison, les douze poules, les deux chats et toutes nos occupations professionnelles, on nous demande plutôt,  « Comment vous faites ?  Comment trouvez-vous le temps ? »

Comment peut-on se tricoter du temps ? Quelle intéressante question !

« Plus de choix, de simplicité, plus de jeux libres et beaucoup de planification ! » pourrait bien être notre réponse. Soyons honnête, nous n’avons pas plus de baguette magique qu’ailleurs!

Le repère

Dans le cadre de l’école à la maison (ou ailleurs, hein !), nous avons plusieurs petits repères secrets. Je vous en dévoile un de taille aujourd’hui.

Véritable perle dans la catégorie des parcs urbains à Saguenay, le Parc de la rivière du moulin permet à une diversité étonnante de personnes d’aller profiter de la nature et faire du plein air. En y marchant, j’ai recueilli des confidences, versé quelques larmes, promené mon heure (bien mérité) de solitude, partagé une collation entre ami.e.s et savouré pleinement la liberté, la vie et l’amitié.   De grands sentiers que j’ai parcourus à vélo, avec un chariot ou une poussette où y siestaient un, deux puis trois enfants.

Comme des petits espions, nous y allons maintenant régulièrement pour accomplir une activité que l’on veut discrète : faire l’école à la maison !  Le pavillon d’accueil est tout en bois, la lumière naturelle y est abondante et les nombreuses tables disponibles sont invitantes.

C’est en toute simplicité que nous nous installons avec nos cahiers, nos crayons, une petite collation sous la dent et que nous plongeons au cœur de ces apprentissages dits formels (écriture, lecture, mathématiques, etc.).

Moments brodés de complicité et de proximité. Lorsque le soleil nous a bien réchauffés, que la fatigue se fait sentir, que notre goût de l’aventure se pointe le bout du nez, on sort ! C’est le moment d’y faire notre « éducation physique »,  d’explorer sur place les « sciences naturelles », d’y vivre des situations concrètes et des discussions qui entreraient sans aucun doute dans un cours d’« éthique et culture religieuse », de socialiser avec des copains et copines, d’y faire des rencontres fortuites et des découvertes inattendues. Carpe diem.

Si vous allez dans un parc urbain et que vous voyez des enfants y remplir des cahiers, dites-vous qu’une famille bien occupée est peut-être en train de s’y tricoter du temps…

mains-ecorce-e1476818858523-1920x800

NOTA BENE

Un article que j’ai publié pour l’inspirant site TA TRIBU.

Ta Tribu, c’est le bouche-à-oreille entre parents, partout au Québec! Consultez des avis et des commentaires de parents d’ici. Sur des activités et des entreprises d’ici. […] Ta Tribu, c’est aussi une communauté de parents qui s’inspirent à passer de beaux moments avec leurs enfants. Découvrez les coups de cœur, les aventures et les découvertes de notre équipe de blogueurs de partout au Québec.” 

Les présentations sont maintenant faites! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *